Année 2014

Retour sur le stage S.A.R.C organisé samedi 29.03.2014 à Vincennes.

Laurent et Eric, instructeurs S.A.R.C. certifiés (http://www.sarc-cop.fr/diplomes/diplomes-ffsc), ont accueilli au sein du Cercle Tissier une vingtaine d’élèves pendant 3 heures, et bien plus pour certain(e)s.

photo-stage-sarc-self-defense-affiche-29-mars-2014 opt

La méthode S.A.R.C. est un syncrétisme de ce qu’il se fait en matière de self défense, mais son approche rappelle le caractère légal de la défense, et appui sur l’impact psychologique de l’agression.

Deux données importantes lorsque l’on sait que lors d’une agression on perd 80% de ses moyens, et malgré un bagage sportif important dans les sports de combats/contacts, la défense doit être concomitante, nécessaire, et proportionnée.

Autant dire qu’il faut faire appel à d’autres notions que celles dispensées sur un tatami, ring ou parquet.

Aussi, un rappel du cadre légal de la légitime défense a été dispensé en début de stage.

Il ne s’agissait pas d’un cours magistral pour pénalistes, mais d’un rappel de ce qui est permis en matière de légitime défense.

Car bien heureusement, tout n’est pas autorisé pour répliquer à une agression.

La menace avec une arme blanche ne justifie pas un égorgement avec le désarmement et la récupération de la dite arme.

La victime devient elle même un agresseur…

C’est l’esprit du S.A.R.C., des valeurs que nous véhiculons à travers ce stage, et nos cours en général.

Mais il ne faut pas oublier la technique, et l’approche “psychologique” de la méthode.

Cette dernière est très importante. Reproduire une situation de stress pour mieux apréhender la riposte n’est chose facile.

Alors il faut créer un environnement propice: jouer sur la réactivité, la logique situationnelle, l’analyse environnementale.

Scénariser l’agression pour la rendre crédible, et paradoxalement mieux l’appréhender, se positionner et la contrer.

C’est ce que nous voulions apporter aux stagiaires présents, dont certains foulaient les tatamis pour la première fois.

 

La méthode de self défense S.A.R.C. est “citoyenne” car elle se fait dans le respect du cadre légal, mais surtout elle est efficace car elle est réaliste dans son approche globale et dans ses réponses techniques/environementales.

 photo-2-stage-sarc-self-defense-affiche-29-mars-2014 opt

A l’issue du stage, 5 membres de l’EFJJSD ont participé à une évaluation formative sur le sujet de la légitime défense (LD). Nous les avons questionné sur le cadre légal de la LD (sous la forme d’un QCM), et mis en position de s’exprimer face à des situations bien précises.

Des situations les plus anodines aux plus difficiles à gérer.

Ils ont du alors mettre en pratique ce que nous avions dispensé plus tôt, et trouver la réponse adaptée, proportionnée, concomitante, et nécessaire à la situation qu’ils rencontraient.

 

Félicitations à nos 5 candidats car, dans l’ensemble les réponses ont satisfait à notre attente.

Bravo donc à Kristel, Philippe, Stéphane, David et Tanguy !!

Nous reviendrons prochainement sur la méthode S.A.R.C., et l’engouement des stagiaires nous démontrent que le sujet de la self / légitime défense intéresse tous les publics.

A très bientôt.

EFJJSD
Mars 2014

S.A.R.C. attitude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.