Personnalités

Lucie Decosse

Ju-jitsu – Le pratiquant du mois de septembre 2010


Lucie Decosse

Lucie Decosse 4 ème Dan Judo

Discipline : Judo

Grade : 4 ème Dan

Titres : 

Jeux olympiques

  • Jeux olympiques de 2004 à Athènes (Grèce Grèce) :

7e dans la catégorie des -63 kg

  • Jeux olympiques de 2008 à Pékin (République populaire de Chine Chine) :

Argent Médaille d’argent dans la catégorie des -63 kg.

Championnats du monde

  • Championnats du monde 2003 à Osaka (Japon Japon) :

7e dans la catégorie des -63 kg.

  • Championnats du monde 2005 au Caire (Égypte Égypte) :

Or Médaille d’or dans la catégorie des -63 kg.

  • Championnats du monde 2007 à Rio de Janeiro (Brésil Brésil) :

Argent Médaille d’argent dans la catégorie des -63 kg.

  • Championnats du monde 2009 à Rotterdam (Pays-Bas Pays-Bas) :

Non classée dans la catégorie des -70 kg.

Championnats d’Europe

Catégorie / Année     2002     2003     2004     2005     2006     2007     2008     2009
Moins de 63 kg
Poids mi-moyens     1er         5e         7e          3e         2e         1er         1er           –
Moins de 70 kg
Poids moyens            –            –            –            –            –           –            –           1er

Divers

  • Par équipes :

Or Médaille d’or aux championnats du monde par équipe 2006.

  • Juniors :

Or Championne du monde juniors 2000 à Nabeul (Tunisie Tunisie).

  • Tournoi de Paris :

7 podiums dont 6 victoires en 2001, 2004, 2006, 2008, 2009 et 2010

Une fois n’est pas coutumes, une femme est à l’honneur pour cette rubrique “nouveau pratiquant du mois” de septembre.
Il s’agit de Lucie Decosse, célèbre Judokate Française âgée de 29 ans.
J’ai tenu à la mettre à l’honneur ce mois-ci pour son talent mais aussi pour ce mouvement que j’affectionne tout particulièrement en randori à savoir un o-uchi gari enchainé par ko-uchi gari sur le déséquilibre obtenu.

Vous pouvez admirer le résultat dans la vidéo ci-dessous à la 34 ème seconde.

Mais retour sur cette sportive d’exception :

Lucie Décosse, née le 6 août 1981 à Chaumont dans la Haute-Marne, est une judokate française  évoluant dans la catégorie des moins de 70 kg, autrement désignée poids mi-moyen (depuis 2008, avant elle évoluait dans la catégorie des moins de 63 kg). Meilleure française dans sa catégorie, la droitière mesurant 1 m 67 est championne du monde 2005, vice-championne du monde 2007, quatre fois championne d’Europe et vice-championne olympique à Pékin en 2008.

La judokate française commence le judo à l’âge de 6 ans au club d’Écouen dans le Val-d’Oise. À 16 ans, elle entame le sport-étude à Orléans et rejoint le club de la ville, l’US Orléans. Elle remporte alors ses premiers titres de championne de France en junior en 1999 puis participe aux Jeux olympiques de la Jeunesse mondiale où elle décroche une médaille de bronze.Elle commence alors à fréquenter les tournois européens où elle obtient quelques podiums. Plus tard, en 2000, elle remporte le titre mondial junior dans un tournoi organisé à Nabeul en Tunisie. En finale, elle domine la Japonaise Ayumi Tanimoto qu’elle retrouvera plus tard dans sa carrière. Cette même année, elle remporte le titre européen par équipe avec l’équipe de France en côtoyant les meilleures judokates françaises comme Marie-Claire Restoux ou Céline Lebrun. Elle confirme en individuelle en 2001 en remportant le prestigieux Tournoi de Paris et en montant sur le podium de celui de Fukuoka. Par ailleurs, elle n’échoue que face à Ylenia Scapin en finale des Jeux Méditerranéens.

En 2002, son palmarès s’enrichit d’un premier titre européen en individuelle à Maribor, un titre qu’elle ne parvient pas à conserver lors de l’édition suivante. Cela ne l’empêche pas d’être sélectionnée pour ses premiers championnats du monde organisés à Osaka ; mais elle n’atteint pas le podium. Elle entame alors la préparation pour les Jeux olympiques d’Athènes en 2004 et, grâce à diverses victoires dans les tournois majeurs comme Paris ou Moscou, obtient son billet pour participer à ses premiers Jeux. Lors de la compétition, éliminée en 1/4 de finale par l’argentine Daniela Krukower et par une canadienne en repêchages, elle prend la septième place finale. Passée cette déception, la judokate renoue avec les podiums internationaux en 2005 avec une troisième place à l’Euro puis une victoire aux Jeux méditerranéens à Almeria. Elle enchaîne de la même façon aux Championnats du monde au Caire où elle remporte le titre mondial en battant en finale la championne olympique Ayumi Tanimoto. Elle devient la troisième championne du monde française de cette catégorie, seize ans après Catherine Fleury.

L’année 2006 est presque un sans-faute pour la championne du monde puisqu’elle gagne le Tournoi de Paris puis le titre mondial par équipe à Paris-Bercy. Elle est cependant surprise en finale de l’Euro de Tampere face à la britannique Sarah Clarke. Par ailleurs, en juillet de la même année, elle rejoint la capitale et le club du Paris Judo. En 2007, elle conquiert son second titre européen après celui décroché en 2002 en battant en finale la Slovène Urška Žolnir. Elle signe avec le club du Lagardère Paris Racing, nouvelle entité issue de la fusion entre les clubs du Paris Judo et du Racing club de France. Quelques mois plus tard, elle est battue en finale du tournoi mondial à Rio de Janeiro et ne conserve pas son titre mondial acquis deux ans plus tôt. Cette
médaille d’argent lui permet cependant d’assurer la qualification d’une judokate française dans la catégorie des moins de 63 kg pour les Jeux olympiques d’été de 2008 et de prendre une option sur une sélection dans la délégation française devant aller à Pékin.

Alors qu’elle s’était inclinée en finale en 2007, Lucie Décosse remporte le Tournoi de Paris pour la quatrième fois en février 2008 en dominant en finale la Japonaise Yoshie Ueno. Lors des Jeux olympiques d’été de 2008 , elle perd en finale contre la championne olympique en titre, Ayumi Tanimoto, sur ippon et se contente de la médaille d’argent.

 

Quelques exemples illustrés de cette Juodokate exceptionnelle :

Un mise en application de O-Uchi et Ko-Uchi Gari en combat… 34s

{youtube}lOwQANPT_2Q{/youtube}

 

Notes et références :

wikipedia http://fr.wikipedia.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.