Année 2011

L’Edito de l’EFJJSD – juin 2011

Blessure et activité sportive

Il n’est pas de sportif qui n’ai connu dans sa vie sportive la moindre blessure.
Plus ou moins grave, elle fait partie paradoxalement de l’entrainement. Comment me direz vous?

Et bien, dans sa partie sportive, la blessure est souvent la conséquence d’une activité « anormale ». Sur entrainement, fatigue musculaire, fatigue intellectuelle qui génère de l’inattention, une technique mal exécutée, un mauvais partenaire (cela arrive aussi), un engagement physique inadapté (faites randori à 22h00 après une longue journée de travail…), etc…
Dans ce sens et à force de répétition de ces mauvaises pratiques, la blessure intervient presque inéluctablement.

La blessure est donc toujours causée par une mauvaise pratique sportive?

Non, bien entendu. Comme vous l’avez vu ci-dessus, il existe des facteurs extérieurs à la pratique sportive elle-même. Rares sont les sportifs occasionnels, même de bon niveau, qui profitent régulièrement d’un préparateur mental, d’un kiné, d’un entraineur particulier, d’un nutritionniste, etc., autant d’éléments qui préviennent la blessure et vous préparent le mieux possible à votre pratique sportive.

Si vous ajoutez la vie de famille, le travail, les inconvénients liés à la vie dans cette grande et belle ville de Paris (stress, pollution, incivisme, embouteillages, soirées enivrées et j’en passe), vous avez sous la main tout ce qu’il faut pour générer, même inconsciemment, le terrain favorable à l’instant d’inattention, à la faiblesse qui provoquera la blessure.

De plus, et là, je pense en particulier aux trentenaires que nous sommes (voir un peu plus), nous n’avons plus vingt ans!! La phase de récupération entre deux phases d’entrainement est importante et doit être respectée.

Là, vous me direz, ok, j’arrête tout, et comme ça pas de blessure! C’est un raccourci rapide et probablement inefficace. Car que ce soit le ministère de la santé, ou les nombreuses organisations d’informations médicales, il est recommandé une activité physique régulière (http://www.irbms.com/rubriques/DOCUMENTS/inserm-activite-physique-brochure-2008.pdf). Dans ce cas, je vois poindre votre question: Mais que faire?

Je vous répondrais « écoutez vous ». Effectuez un bilan de santé, un test d’effort (pour les plus motivés), et par la suite pratiquez selon vos envies ET vos capacités. Parfois il faut savoir dire non, pour mieux revenir à l’entrainement suivant. Ainsi, vous éloignerez le spectre d’une blessure. Quid de la blessure lorsqu’elle est là?

Aujourd’hui, le staff technique de l’EFJJSD connait bien cette situation. Une cheville, un genoux, des cervicales, un biceps… tout part en morceau! 🙂

Et bien dans ce cas, il n’y a pas d’autre solution que celle d’attendre, se reposer (c’est dur, très dur!!) et de faire le point sur ce qui a pu provoquer cela. Nous sommes comme vous. Passionnés par ce que nous faisons dans le jujitsu, et par ce que nous faisons en dehors. De la patience, du repos, un bon kiné, tels sont les facteurs de rémission. Tout est question d’équilibre.

Le Ying et le Yang, le plus et le moins. C’est la-dessus que je conclurais ce sujet. L’essentiel est l’équilibre. L’équilibre entre la pratique sportive, les contraintes quotidiennes et les capacités physiques de chacun.

Elles ne sont jamais réparties à parts égales. A vous de jauger chacune d’entre elle lorsque vous entrez en piste. Et c’est à vous de vous raisonnez. N’oubliez pas, il y aura d’autres entrainements dans la semaine, dans le mois. Une blessure, c’est plusieurs semaines, voir plusieurs mois sans entraînement…

EFJJSD, mai 2011.

Le ciel dure, la terre persiste
Qu’est-ce donc qui les fait persister et durer ?
Ils ne vivent point pour eux-mêmes
Voilà ce qui les fait durer et persister
[Lao-Tseu] Extrait de Tao Te King

Rejoignez-nous !

EFJJSD https://jujitsu-efjjsd.clubcontact@jujitsu-efjjsd.club

GSM : 06 61 64 10 96

{jcomments on}

samourai jujitsu efjjsd L’Edito de l’EFJJSD – Juin 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.