Edito de retour du stage couteau du samedi 7 janvier 2023

Pour ce premier stage de l’année, une vingtaine de participants se sont réunis à l’occasion de ce thème des défenses sur couteau.

Après un échauffement ludique qui nous a permis notamment de se décontracter les avant-bras ????, nous avons pu rentrer dans le vif du sujet.

2 approches ont permis de rythmer ce stage.

Le contexte « art-martial » tout d’abord :

Nous avons donc ouvert la partie technique avec l’étude d’un bout de kata tanto. Spécialité de notre école, il permet de se familiariser avec la manipulation de base d’un couteau à partir de la sortie de garde à la hanche.

Après quelques répétions, l’étude d’attaques issues des différents katas de notre école nous a permis de passer en revue un contenu riche et varié mêlant blocages, esquives, parades en frappes, contrôles et désarmements.

  • Les 16 techniques (1 technique)
  • Le Goshin jitsu (3 techniques)
  • Les 24 techniques (3 techniques)

Self-défense ensuite :

La transition s’est faite avec des mises en situations concrètes de self-défense.

Ainsi, pour la deuxième partie du stage, un rappel factuel de ce que représente le risque vital d’une attaque au couteau ainsi que des conduites à tenir face à une telle exposition ont été présentés. Des exercices spécifiques de conditionnement, de mises en situation réalistes, et d’un rappel du cadre de la légitime défense ont pu être mis en pratique.

Quelques exercices « spécialités de la maison » ont permis d’animer la suite de cette partie.

Enfin, la répétition d’un kata tanto de défense de l’école Taïkibudo dignement représentée par Armel Fourreau est venue clore ce stage, pour un retour en douceur.  Quoi que ! ????

L’idée de ce stage était une fois de plus de sensibiliser les participants sur la dangerosité des armes blanches et d’attirer leur attention sur la nécessité de scinder les 2 approches : l’approche martiale et l’approche self-défense qui ne propose pas le même travail mais qui ne sont rédhibitoires, bien au contraire.

Elles ont un point commun indéfectible : Face à une arme blanche, il conviendra toujours de favoriser la fuite quel que soit son niveau de pratique et son style.

Je remercie tous les participants pour leurs nombreux retours positifs.

Félicitations à tous pour votre participation exemplaire, y compris lors des moments intenses qui ont mis en exergue une réalité brutale, hasardeuse et aléatoire.

Vous avez été au top !!!

Une semaine après le stage, le 12 janvier, une attaque au couteau survenait à Gare du Nord tôt le matin.

Au moment ou je rédige cet article, un mineur vient de succomber de ses blessures face à une rixe entre collégiens à Thiais.

Triste actualité qui démontre la nécessité de proposer ce genre de stage.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.